Bienvenue sur le site des amis du Château de Mursay

 

La Promenade

"Les ruines du Château de Mursay"

 

 

Une promenade pédestre autour des ruines est ouverte au public toute l'année. Ponctuée de panneaux d'informations, elle permet de prendre librement un cours d'histoire dans un site naturel exceptionnel.


Pour une découverte personnalisée, des visites commentées sont également proposées, sur rendez-vous, de février à octobre. Les rendez-vous sont à prendre au 05 49 25 24 49 ou à l'office du tourisme au 05 49 24 18 79.

 

Vous pouvez agrandir les panneaux en cliquant dessus

 

 

 

Le logis entouré de douves a été agrandi et embelli au début du XVIIe par Agrippa d’Aubigné (1552-1630). Ceint de quatre tours, il est construit sur une terrasse à l’abri des crues. A l’est file une longue allée cavalière, en partie privée aujourd'hui, l’Allée du Roy, qui lui servait autrefois d’entrée d’honneur au Château.

 

 

Agrippa d’Aubigné, célèbre auteur des Tragiques, compagnon d’armes d’Henri de Navarre, futur Henri IV, fût l’un des plus farouches défenseurs de la cause protestante.

Ici, dans ce petit château qui lui servira de résidence secondaire il élèvera ses enfants et profitera de la quiétude du lieu pour écrire.
En 1615, il laissera le château à sa fille, Louise et à son gendre Benjamin le Vallois de Vilette.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c’est Louise qui recueillera sa nièce, Françoise d’Aubigné (1635-1719), fille de son frère Constant, alors incarcéré à Niort. Dans ce bel endroit, au milieu de ses cousins huguenots, la jeune Françoise vivra les huit premières années de sa vie.


Devenue Marquise de Maintenon, puis épouse de Louis XIV, elle accueillera à son tour, à Versailles, les nombreux enfants de ses cousins poitevins, dont Marthe Marguerite Le Vallois de Villette-Mursay (1671-1729), une des filles de Philippe Le Vallois de Villette, lieutenant des Armées Navales de Louis XIV et premier marquis de Mursay.


Née au château, la petite fille en sera arrachée à 9 ans pour être conduite à la Cour. Convertie au catholicisme, elle épousera à 15 ans le comte Jean-Anne de Caylus. Peu de temps avant sa mort la Comtesse de Caylus écrira ses souvenirs sur Mme de Maintenon. Ils seront publiés par Voltaire en 1770…

 

 

 

 

Hélas, le souvenir de tant d’hôtes illustres n’aura pas suffit à sauver de la ruine le modeste Château de Mursay. Un Classement aux Monuments historiques bien tardif, en 1952, et un demi siècle de délaissement ont eu raison de ses murs…

Depuis 2002, les communs appartiennent à la ville d’Echiré et les ruines classées du Château à la Communauté d’Agglomération de Niort (CAN).
D’importants travaux de consolidation financés par l’Etat, le Conseil Général et la CAN
ont été engagés en 2004.

 

En 2009, l’Association des Amis du château reçoit le prix Pascal Talon qui récompense tout projet visant à la connaissance, la conservation ou la mise en valeur du patrimoine historique, culturel, architectural, artistique ou naturel de la région Poitou-Charentes.
Forte de cette récompense et soutenue par les propriétaires, l'association crée alors la promenade du Château de Mursay, libre d'accès toute l'année, qu'elle fait ponctuer de ces panneaux historiques.

 

Les ruines du Château, quant à elles, sont malheureusement interdites au public en raison de leur dangerosité. Mais les membres-guides de l’association se font un point d'honneur de faire revivre ces ruines lors de visites commentées sur rendez-vous. Renseignements à l’Office du Tourisme ou au 05.49.25.24.49.

 

 

 

haut de page

 

  • Dernière mise à jour du site : samedi 04 novembre 2017, 14:36:11.

Siège social : Les Amis du Château de Mursay, Mairie 1 Place de l'église 79410 Echiré
Site créé par Julie LE CUNUDER